PassAge : mal d’ado

Publié le 30 mars 2019

PassAge, la Maison de l’adolescent et du jeune adulte basée dans le quartier Grand-Centre est un lieu incontournable pour les jeunes de 13 à 23 ans traversant des périodes délicates mais également pour les parents faisant face aux problématiques de l’adolescence. Théodore Rottier, psychologue, a débuté sa collaboration avec la Maison de l’adolescence il y a près d’un an. Rencontre

Interview parue dans le numéro de février de Cergy Ma Ville, le magazine de la ville de Cergy

Quelles sont vos missions au sein de la maison de l’adolescence ?

— J’interviens sur le groupe de parole à destination des parents d’adolescents. Ce qu’il faut savoir, c’est que nous disposons à Cergy de deux moments d’accueil pour les parents. Il y a les groupes de parole mensuels auxquels les parents peuvent s’inscrire pour y participer ; il y a également l’accueil libre, deux jeudis soir par mois. Ces deux rendez-vous permettent aux parents d’exprimer les difficultés qu’ils rencontrent avec leurs adolescents.

Pourquoi avoir choisi de collaborer avec l’antenne cergyssoise ?

— J’aime travailler en réseau avec les professionnels de cette maison. D’autres intervenants collaborent également avec l’institution : thérapeutes, travailleurs sociaux, infirmiers… La spécificité de la Maison de l’adolescence de Cergy réside dans les moments dédiés aux parents. C’est une richesse à valoriser.

Quelles sont les problèmes rencontrés par les adolescents que vous suivez ?

— Les problématiques se croisent souvent. Il y a le décrochage scolaire, les addictions et les questions d’agressivité. De manière générale, ce sont les dérives classiques d’un ado. Nous proposons un suivi personnalisé, des conseils et surtout une écoute. Nous souhaitons la faire connaître au plus grand nombre car de nombreux parents se sentent démunis face aux problèmes rencontrés. Nous sommes là pour les aider.