Ils ont relevé le défi !

Publié le 6 novembre 2015

La quatrième édition de L’agglo sans mon auto vient de s’achever. L’occasion de revenir sur le défi relevé par les 30 participants de l’opération et sur l’étonnant bilan de celle-ci.

Ils l’ont fait ! Du 1er au 31 octobre 2015, 30 volontaires vivant, travaillant ou étudiant à Cergy-Pontoise ont choisi de laisser leur voiture au garage pour tester d’autres moyens de transports dans leurs trajets quotidiens. Le but de l’opération – L’agglo sans mon auto, dont la Communauté d’agglomération organisait la quatrième édition – était simple : démontrer l’existence et les avantages d’une offre de transports alternative à l’automobile sur le territoire cergypontain. Soutenus par les partenaires de l’événement – Citiz-IDF Ouest, STIVO, Vinci Park, Véloservices, Freemoos, SCNF, ADEME, Décathlon, Ecolocomotion, JC Decaux, Parc Naturel Régional du Vexin – ces 30 volontaires ont pu tester vélo, train, RER, autopartage, covoiturage, trottinette ou encore marche à pied. Tout au long du mois, ils ont aussi bénéficié d’un suivi personnalisé et des conseils avisés de l’association Wimoov qui les a aidés à identifier et tester les solutions de transports les plus adaptées à leurs besoins. Ils ont également pu échanger entre eux anecdotes, astuces et photos de leurs déplacements sur un groupe Facebook créé à leur intention. L’agglo sans mon auto s’est achevée mercredi 4 novembre à l’hôtel d’agglomération par une cérémonie de clôture et une remise de lots à chacun des participants. Un vélo électrique, un vélo pliant, des trottinettes, des pass Navigo d’un an et bien d’autres prix font été remportés.
                                                                                                                 
135 € d’économie en un mois
Les volontaires de cette édition 2015 ont pris connaissance du bilan chiffré de l’opération. Ils ont ainsi pu mesurer l’impact que leur changement d’habitudes de déplacement avait eu sur leurs émissions de CO2, leur budget et leur temps de parcours. Côté CO², on constate une réduction de 82 % des émissions soit une économie moyenne de 154 kg de CO2 par participant. Côté budget, une baisse de 67 % des dépenses de mobilité a été mesurée, soit une économie moyenne mensuelle de près de 135 € par participant. Et tout ceci pour une augmentation moyenne de temps de parcours de 12 minutes par trajet et par participant. Après l’opération, nos 30 volontaires continueront-ils à utiliser des d’autres moyens de transport que leur voiture pour effectuer leurs trajets les plus fréquents ? Le temps le dira. Mais pour Éric Lepvrier, participant originaire du Véxin, la chose est toute vue. « Je vais continuer à emprunter les transports en commun qui me font faire des économies et profiter des trajets à vélo auquel j’ai pris goût ».