Culture, Sport et Loisirs Jeux-Olympiques

Cergy-Pontoise, centre de préparation des Jeux Olympiques !

Publié le 7 octobre 2020

Des équipements de la Communauté d'agglomération et de plusieurs villes de Cergy-Pontoise viennent d'être retenus comme centres de préparation par le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024. L'agglo est donc susceptible d'accueillir les délégations olympiques de différents pays au moment des JO.

Stade Maradas-Joël Motyl
Le stade Maradas-Joël Motyl, un équipement exceptionnel répondant aux exigences des athlètes de plus haut niveau ! - © L. Defrocourt - CACP

La nouvelle est tombée le 5 octobre. La Communauté d’agglomération est officiellement retenue comme centre de préparation pour les Jeux Olympiques Paris 2024 par le Comité d’organisation. Déjà labellisée  « Terres de Jeux 2024 », voilà l’agglo désignée centre de préparation aux Jeux dans trois disciplines phares du territoire : le basket-ball, l’athlétisme et la natation.

Les équipements sportifs retenus sont les suivants :

  • la piscine du Parvis et son bassin extérieur nordique (inauguration prévue en janvier 2021) pour la natation olympique et paralympique
  • le stade Maradas-Joël Motyl pour l’athlétisme olympique et paralympique
  • le complexe sportif Maradas-Joël Motyl pour le basket-ball olympique

Les sites retenus pour l’accueil des délégations olympiques figureront dans le catalogue officiel des centres de préparation aux JO de Paris 2024 qui sera proposé aux délégations internationales au début de l’année 2021. Il appartiendra ensuite aux délégations de choisir dans cette liste les centres de préparation qui accueilleront leurs athlètes suivant leurs besoins spécifiques et leurs préférences.

La halle basket-ball du complexe sportif Maradas-Joël Motyl à Cergy-Pontoise
La halle basket-ball du complexe sportif Maradas-Joël Motyl et sa tribune pouvant accueillir jusqu’à 1 200 spectateurs. – © P. Raimbault – CACP

Les villes également

Mais, à Cergy-Pontoise, les équipements de la Communauté d’agglomération ne sont pas les seuls avoir été sélectionnés parmi les 620 sites français pour accueillir les délégations étrangères. Le Comité d’organisation a également sélectionné l’Île de loisirs pour le canoë-kayak slalom ainsi que plusieurs villes : Cergy pour le handball, Pontoise pour le tennis de table et Saint-Ouen l’Aumône pour le beach-volley. Dans chaque cas, il s’agit de « centres sportifs gérés par des collectivités publiques et qui répondent aux critères techniques exigés par les différentes disciplines sportives et à leurs besoins d’accueil (hébergement, restauration, sécurité, transport, accessibilité, etc. » précise le comité d’organisation des JO.

 

Dessin du futur bassin nordique de 50 m de la piscine du Parvis à Cergy-Pontoise
Bientôt un nouveau bassin nordique de 50 m en extérieur à la piscine du Parvis où pourront s’entraîner de grands champions – © Archi-Graphi – CACP

Bon pour le rayonnement de Cergy-Pontoise

La Communauté d’agglomération voit à travers l’accueil des délégations olympiques des JO 2024 une opportunité d’animer le territoire, de promouvoir les projets de ses clubs phares et d’accentuer le rayonnement et l’attractivité de Cergy-Pontoise. Elle a fait valoir que, Cergy‐Pontoise, pôle majeur du nord‐ouest francilien, ville campus de 30 000 étudiants, offre à ses 208 000 habitants une vie culturelle et sportive intense dans un cadre remarquable, ainsi qu’une accessibilité aisée à la centralité parisienne. Et qu’à seulement 45 minutes en voiture ou en RER du centre de Paris et à 30 minutes de Roissy-Charles de Gaulle, l’agglomération accueille de nombreuses compétitions sportives nationales et fait du sport un levier important d’attractivité et d’animation de son territoire. Et enfin, qu’avec plus de 700 équipements sportifs regroupés au sein de 265 installations, Cergy‐Pontoise est l’un des territoires les mieux équipés d’Île‐de‐France. Son offre de restauration, d’hébergement ou de de loisirs sera aussi un argument important pour « séduire » les délégations.