Développement durable Biodiversité

À la découverte des zones humides à Cergy-Pontoise

Publié le 28 janvier 2021

Le 2 février, c'est la Journée Mondiale pour les Zones Humides. L'occasion pour l’agglomération de Cergy-Pontoise de mettre en avant la présence de ces écosystèmes sur notre territoire, d'en montrer toute la diversité et la richesse à préserver. Suivez le guide !

Parc de Grouchy à Osny - © CACP Didier Leray

Les zones humides sont des terrains habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes typiques de milieux humides. Contrairement aux apparences ces espaces ont un rôle important dans la nature.

Pourquoi les préserver ?

Les zones humides offrent de nombreux avantages sur le plan écologique et environnemental.

  • De véritables éponges : elles absorbent l’eau lorsqu’elle est abondante – en hiver ou lors des crues – et peuvent la restituer quand elle devient rare.
  • Les reins de la planète : elles participent activement à l’épuration de la ressource en eau.
  • Des réservoirs de biodiversité : elles renferment un grand nombre d’habitats reconnus pour leur haute valeur écologique.
Zone humide
Les zones humides sont de véritables réservoirs de biodiversité © CACP

 

Cependant, certains dangers guettent les zones humides, notamment :

  • L’urbanisation, le remblaiement des zones humides et le développement d’infrastructures ;
  • L’intensification de l’agriculture (drainage notamment), et l’exploitation des milieux humides ;
  • Le développement d’espèces exotiques envahissantes, animales ou végétales.

44 hectares de zones humides sur notre territoire

À l’occasion d’un premier inventaire des milieux humides sur le territoire de l’agglomération, 54 hectares de zones humides potentielles ont été identifiées. Sur ces 54 ha, 44 ha présentaient une végétation typique de zone humide, confirmant ainsi leur statut au sens réglementaire du terme. En ce qui concerne les 10 ha restants, des analyses complémentaires seront réalisées pour établir ou non le caractère humide de la zone.

Carte des zones humides de Cergy-Pontoise
44 ha sur les 54 répertoriés représentent un intérêt écologique © CACP

Les potentialités écologiques de ces zones sont relativement bonnes, les possibilités de plus-value écologique à apporter à ces sites via des actions d’aménagement et de gestion sont nombreuses.

Les zones humides phares sur le territoire sont : la zone humide du Parc de Grouchy à Osny, celle du bassin des Patis à Pontoise, celle du quartier de Liesse à Saint-Ouen l’Aumône, celle du Marais du Mississipi à Osny et bientôt, celle des berges de l’Oise à Maurecourt.

La zone de Grouchy sur une appli

Pendant tout le mois de février, la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise vous propose de venir découvrir l’une de ses zones humides phares : celle du Parc de Grouchy. COVID oblige, vous pourrez faire cette visite en toute autonomie et dans le respect des gestes barrières ! Grâce à l’application gratuite Explorama* à télécharger sur votre téléphone (disponible sur Play store et Apple store), vous pourrez aller à la rencontre des espèces typiques des zones humides et découvrir l’étendue des services rendus par cet espace.

*Ouvrez simplement l’application une fois sur place, le parcours de Grouchy apparaitra dans les parcours « Autour de vous ».

Bonne visite !

Création d'une zone humide à Maurecourt

Passerelle en bois enjambant un ru
Les travaux de la zone humide de Maurecourt de dérouleront de janvier à avril © Ingétec

Concomitamment à cette journée mondiale débute à Maurecourt le chantier de création d’une zone humide connectée à l’Oise, au niveau de la sente de la Saussaie. Ces travaux ont pour but de créer un milieu humide riche en biodiversité et de valoriser par la même occasion le chemin du halage et ses abords.

Il s’agit de renaturer une zone fluviale qui existait déjà. Cette zone humide permettra d’accueillir une grande variété de milieux aquatiques, de lui redonner une diversité floristique, et donc faunistique. Cette zone inondable favorisera les entrées de l’Oise dans la zone humide en cas de montée des eaux par un effet de vases communicants.

Les travaux ont également pour objectif de conserver et d’embellir la zone piétonne du chemin de halage par l’aménagement d’une passerelle permettant la continuité de la promenade.

Attention ! Le chemin de halage sera fermé au mois de mars pour les travaux dans cette zone.