Economie Tourisme

Taxe de séjour : les hébergeurs occasionnels aussi sont concernés

Publié le 4 décembre 2019

Afin de simplifier les démarches des hébergeurs, la Communauté d’agglomération a mis en place une plate-forme de télédéclaration en ligne de la taxe de séjour.

Halte fluviale à Pontoise © CACP

Depuis 2010, la taxe de séjour a été instituée à Cergy-Pontoise. Cet impôt est dû par toute personne séjournant dans un hôtel, une maison ou un appartement meublé, un camping, un gîte, un port de plaisance ou tout établissement permettant un hébergement. Son produit, reversé en majeure partie à l’office de tourisme intercommunal, permet à celui-ci d’assurer ses missions de promotion et de valorisation des richesses de notre territoire. 10% des recettes générées sont également reversés au Conseil départemental et 15% à la Société du Grand Paris.

Depuis le 1er janvier 2019, les logeurs – même occasionnels ou habitués des plateformes de réservation en ligne – proposant à la location des hébergements en attente de classement ou sans classement, ont obligation de percevoir la taxe de séjour, de déclarer les sommes perçues et de reverser la taxe à la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise.

Afin de simplifier ces démarches, la Communauté d’agglomération a mis en place une plate-forme de télédéclaration en ligne de la taxe de séjour. Désormais, les hébergeurs (hôtels, chambres d’hôtes, gîtes ou particuliers hébergeurs occasionnels…) pourront déclarer et payer en ligne – notamment en CB – la taxe de séjour qu’ils sont en charge de percevoir auprès de leurs clients. Cette plate-forme est disponible depuis le 2 décembre à cette adresse : https://taxe.3douest.com/cergypontoise